CONSEIL ECONOMIQUE

Liste des membres au 1er septembre 2016
Père Patrick de VARAX, curé
ESCANDE Marie Jo, Béligneux, (Comptable Compte Montluel)
STEICHEN Denis, Bressolles (Trésorier Compte Montluel)
FABIANO Anne, Montluel (Association SEP)
PETIOT Andrée, Béligneux (Association La Cordée)
BOUVIER Marcel, Balan
BELACHI Pierre, Pizay
DOLLEY Yves, Dagneux
PASTOR Béatrice, Nievroz (Comptable Compte La Boisse)
JEANY Jean-Marc, La Boisse (Trésorier Compte La Boisse)
FICCAGNA Bernard , la Boisse
GACHET Joëlle, Nievroz
THOLLON Marie-Claude, Nievroz
MARTIN Pierre, La Boisse

Les finances de l’Eglise
Pour accomplir leur mission spirituelle, les communautés catholiques ont besoin de ressources. En France, celles-ci proviennent exclusivement de la générosité des fidèles. Les paroisses comme les diocèses ne reçoivent pas d’aides ou de subventions, ni du Vatican, ni de l’Etat français (depuis la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905). Et contrairement aux idées reçues, l’Eglise catholique n’est pas riche.
Pour pourvoir aux besoins de la paroisse et de l’Eglise, il existe plusieurs modes de financement. En voici les principaux :
Les quêtes servent exclusivement à faire face aux dépenses de la paroisse, sauf pour les quêtes dites « impérées » qui ont un objet spécifique comme les missions….
Le casuel est l’offrande qui est faite par les fidèles à l’occasion des mariages, des baptêmes ou des funérailles. Ces offrandes servent pour moitié aux besoins financiers du diocèse, et pour l’autre moitié, à la paroisse. Ces offrandes sont en général de l’ordre de 200 euros pour les mariages, de 160 euros pour les funérailles, et de 60 euros pour les baptêmes.
L’offrande de messe faite par le fidèle à l’occasion de la demande d’une eucharistie est de l’ordre de 17 euros. Elle s’ajoute au montant des honoraires que le prêtre reçoit de son diocèse. Ces honoraires cumulés peuvent atteindre alors environ le montant du SMIC. Si le prêtre reçoit en offrande la valeur de plus d’une messe par jour, il en fait bénéficier d’autres prêtres âgés ou missionnaires.

Gestion, comptabilité
C’est le curé qui a la responsabilité de gérer les finances du groupement paroissial. Il est aidé dans cette mission par un Conseil Economique Paroissial, 2 comptables et 2 trésoriers, tous bénévoles. Toutes les opérations comptables et bancaires sont contrôlées chaque mois par les services économiques diocésains.